Passé, histoire, mémoire…


Quand la politique s’en mêle

La question de la mémoire et le traitement de l’histoire sont des phénomènes complexes. Ils traversent la vie de chaque individu et sont inhérents à l’évolution des sociétés. A ce titre, ils font l’objet de choix tant politiques que médiatiques auxquels le citoyen est quotidiennement confronté.

Au-delà des questions d’ordre individuel, la question de la mémoire touche en effet au collectif : Comment des Etats choisissent-ils de parler du passé ? Que révèlent les discours de type nationaliste et quel usage font-ils de la mémoire ? La pluralité des mémoires s’y retrouve-t-elle englobée ? Les défis individuels se doublent d’enjeux de société.

L’actualité de ces questions est évidente et c’est précisément pour clarifier, démystifier, donner des clés de lecture permettant de décoder certaines attitudes et certains discours que ce texte a été écrit. Il éclaire également l’importance du respect des mémoires dans la recherche d’un vivre-ensemble harmonieux.