Quand Je éduque les autres…


Soir de tempête. Un bâtiment planqué dans un coin de colline : une maison d’éducation.
Je veille là sur le sommeil de mineurs placés.

Je cherche tout au long de cette nuit bousculée, au plus profond de lui, les circonstances
qui font qu’éduquer est bien devenu son métier.

Je se raconte. Il veut transmettre, c’est l’évidence, mais transmettre quoi ?
Qui est ce Je pour prétendre conjuguer le verbe “éduquer” avec un objet direct bizarrement nommé… Lautre ? Pourquoi, comment, et à quel prix éduquer aujourd’hui ?

Surtout quand, dehors, la tempête fait rage !