Signé Guillemins


Une gare et ses humeurs

Elle est fille du rail, née des amours entre une vieille dame de Meuse et un célèbre architecte espagnol, Santiago Calatrava. Posée dans sa robe blanche de verre et de béton, elle est réduite à s’interroger sur son avenir “futuriste”, ses demi-sœurs du monde entier, ses copines…

Dans son train-train quotidien, elle s’avoue exister pour être au service du Petit Peuple des Fourmis, incapable d’être à la solde des puissants, bien consciente qu’elle représente la quatrième génération de la dynastie des “Guillemins”.

Chef d’œuvre ou délire mégalo ? Elle persiste et signe dans une voie qui, tour à tour, fascine, agace, émeut, suscite la colère, apaise, fait rire, inquiète. De quoi mettre en mouvement la plume d’un écrivain de province passionné de trains de banlieue et de romans de gare.