Vivre ensemble en Belgique avec nos différences


Sous la direction de Yola Minatchy

Les crimes racistes du 11 mai 2006 à Anvers ont soulevé une grande émotion dans la population belge. Une nurse malienne et une petite fille anversoise ont été tuées, une turque voilée a été grièvement blessée par un jeune proche d’un parti xénophobe et ultranationaliste flamand.

Choquée par de telles violations aux droits de l’homme, une avocate du barreau de Bruxelles, Yola Minatchy, s’est insurgée et a invité des composantes de la société belge à réfléchir dans cet ouvrage sur le nécessaire Vivre ensemble en Belgique, avec nos différences.

Des femmes et des hommes s’y expriment, avec des mots ou des couleurs, sans frontières sociales, ethniques, religieuses, régionales, philosophiques : le ministre à côté du sans papier, le juif à côté du musulman, le flamand à côté du wallon…

Des mots en colère, des mots tristes, des mots porteurs d’idées, des mots d’espérance en réaction contre les politiques extrémistes, les éducations réductrices, les discriminations contre les minorités.

Les droits d’auteur du présent ouvrage seront reversés aux familles des victimes et au MRAX.